Région Lyonnaise
06 - 58 - 50 - 95 - 39
musicrogz@gmail.com

[ARTICLE] Accordéon à clavier, cousin de l’Harmonica

Pour un monde en Musique

[ARTICLE] Accordéon à clavier, cousin de l’Harmonica

 


Egalement nommé sous appellation “accordéon-piano”, cet instrument à vent et à anches libres il est un instrument voisin de l’Harmonica de part la technique utilisée pour produire du son, bien qu’on ne souffle pas avec la bouche, mais en tirant et poussant la partie amovible (appelée soufflet). L’accordéon à clavier est une variante de l’accordéon qui a le net avantage d’être plus facilement accessible aux débutants, surtout avec des bases de piano ou d’autres instrument à interface clavier. Cependant, le doigté sur la partie clavier de cet instrument se rapproche beaucoup plus de l’orgue que du piano.

Au niveau historique, certains affirment que le premier accordéon à offrir un clavier-piano proviendrait de la célèbre “Paris Accordéon”et ce dès 1852, d’autres de la fabrique Allemande “Allgemeine Deutsche Industrieausstellung” basé à Munich en 1854. Quoiqu’il en soit, le terme Accordéon-Piano ne deviendra terme générique pour cet instrument à part entière qu’en 1910 et devint rapidement un très grand concurrent face aux accordéons plus classiques, ceux à boutons.

 

Schéma type d’un accordéon [Source]

Il a connu rapidement un très grand intérêts, principalement entre 1900 à 1930 du fait de l’arrangement plus facile des morceaux de musiques pour cet instrument, qui bénéficie de l’interface clavier. Très populaire en France, dont il est un des instruments symboliques de la Musique Française, mais il est aussi très présent dans la Musique Tzigane et dans de nombreux autres pays de l’Ex-URSS tel que la Roumanie, République Tchèque ou même dans la Musique Russe. Au final, par le jeux de l’immigration, il s’est aussi très bien développé aux Etats-Unis. L’accordéon à clavier se retrouve assez souvent en Scandinavie, en Belgique, en Italie, au Royaume-Uni, et dans la majorité des pays d’Europe de l’Est sans oublier la Nouvelle-Zélande et l’Australie, cependant il est assez peu attrayant dans le reste du monde.

En comparaison avec les accordéons diatoniques et chromatiques, ceux à boutons, l’avantage est la facilité d’utilisation des touches piano, qui permettent un choix plus logique et pratique pour le jeu. En contrepartie, il offre une gamme plus courte, et rend difficile de jouer des notes éloignées puisqu’il faut alors déplacer les doigts sur une plus grande distance.

Pour découvrir ce magnifique instrument, voici quelques liens:

Musicalement, Studio ROGZ.

 

  • SOURCES:

Images: https://pixabay.com/fr/navona-piazza-italie-europe-2259571/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.