Région Lyonnaise
06 - 58 - 50 - 95 - 39
musicrogz@gmail.com

[ARTICLE] Afrobeat, made in Nigeria

Pour un monde en Musique

[ARTICLE] Afrobeat, made in Nigeria

 


  • Cet article est également disponible en format VIDEO.

Originaire de la plus grande ville d’Afrique, Lagos, le genre musical naît dans les années 1970. Ce genre est créé par Fela Kuti, un Nigérian de talent, multi-instrumentiste, qui lui en attribua le nom. L’Afrobeat se caractérise par des mélanges et des empreints aux musiques traditionnelles Nigérianes, mais aussi au Jazz, au Funk et au Highlife, le tout avec des chants accompagnés de percussions assez variées.

Plus précisément, l’Histoire de la création du genre est liée au groupe Nigeria70, aujourd’hui nommé Koola Lobitos. C’est Fela Kuti qui pose les bases de la forme musical de ce genre en s’appuyant sur les nouvelles rythmiques réalisées par son batteur Tony Allen. La qualité des compositions du groupe, associée à des chants engagés et satiriques a rapidement élancé la popularité de ce nouveau genre musical au Nigeria, puis dans les pays voisins. A partir de 1981, le groupe de Fela Kuti enregistre souvent des titres à Paris, ce qui amène les premiers contacts avec ce genre musical en France bien que déjà dans les années 1980, Ghetto Blaster, accompagné du chanteur Nigérian Kiala Nzavotunga jouent déjà de l’Afrobeat sur les scènes publiques. C’est réellement à la mort de Fela Kuti en 1987, que le genre s’exporte à l’internationale.

Fela Kuti [Source Photo]

Bien qu’ayant une structure musicale pauvre, les mélodies sont jouées avec très peu d’accords, la rythmiques est quant à elle, irrésistible et faite pour la dance. A l’origine, lors de sa période de création, le genre musical était intimement lié au contexte politique tendu du pays et servait de protestation face au régime corrompu en incitant par ses chants, une envie de changement social.
En 2003, Bruno Blum est le premier Français à composer et publier un album d’Afrobeat francophone en collaboration avec le chanteur Nigérian Amala. Après les années 2000, l’Afrobeat figure dans de très nombreux festivals de Musique du Monde et est représenter sur tous les continents.
Les instruments caractéristiques souvent retrouvés dans l’Afrobeat sont la guitare basse, les congas, la batterie avec de très nombreuses différentes petites percussions traditionnelles dont le chekeré et le djembé, différents claviers, des guitares, du saxophone, et bien sur, des voix.

 

Pour visualiser plus facilement le genre musical, voici quelques morceaux:
Musicalement, Studio ROGZ.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.