Région Lyonnaise
06 - 58 - 50 - 95 - 39
musicrogz@gmail.com

[ARTICLE] Balafon, emblème d’Afrique de l’Ouest

Pour un monde en Musique

[ARTICLE] Balafon, emblème d’Afrique de l’Ouest


C’est un instrument idiophone, c’est-à-dire que le son émit par l’instrument est produit par le matériau de l’instrument lui-même lors de l’impact incité par un coup de baguette (exemple le xylophone que beaucoup connaissent). D’ailleurs pour vous décrire l’instrument, c’est une sorte de xylophone, soit pentatonique, soit heptatonique, qui comporte généralement entre 16 et 27 lames de bois, que l’on viendra percuter à l’aide de baguettes. Le son est amplifié à l’aide de calebasse (des sortes de courges pour nos amis botanistes).

Il est particulièrement présent dans la musique mandingue où il est utilisé depuis le XIVème siècle, on retrouve des Balafons dans de nombreuses contrés d’Afrique, mais tous sont différents selon les régions. Certains sont très sophistiqués, d’autres rudimentaires, ou encore parfois de très grande taille. A l’origine, on pense que c’est dans le Royaume de Sosso, entre l’actuel Mali et Guinée au cours du XIIème siècle que le premier Balafon a été créé. Du moins c’est la preuve historique la plus ancienne concernant cet instrument.

Cet instrument, bien que peu utilisé en Europe est très prisé en Afrique Occidentale. En effet, on retrouve même une référence à ce dernier dans l’Hymne National du Sénégal : “Pincez tous vos koras, frappez les balafons”.

Traditionnellement, le Balafon est constitué d’une structure en bois légère (ce qui s’avère intéressant puisque l’instrument peut être de grande taille), qui est nouée à l’aide de lanière de cuir ou de corde. Sur cette armature en bois léger on retrouve des lamelles de bois durs, rangées en fonction de leur taille. Plus la lame de bois est grande, plus le son émis par cette dernière sera grave et bien sûr plus la lame est petite, plus le son sera aigu. Des paires de calebasse, sont placées en dessous de ces lames pour faire office de caisse de résonance. Parfois les calebasses sont percées et une membrane est placée sur l’orifice pour donner encore plus de vibration. A l’époque ces membranes étaient constituées d’ailes de chauves souris ou de toile d’araignée, désormais, une fine membrane de plastique remplace des dernières. Les Balafons n’ont pas exactement la même forme, généralement lorsque le Balafon est trop grand, il remonte de façon à ce que le musicien puisse taper toutes les lames sans avoir à bouger.

Calebasse, sous sa forme de fruit (Lagenaria siceraria) [Source]

Le Balafon se joue debout lorsqu’il est de petite taille, pour se faire, des sangles soutiennent le balafon pour permettre au balafoniste (joueur de balafon) d’avoir les mains libres pour utiliser les baguettes. Si le balafon est d’une plus grande taille, par exemple un 26 lames, le balafoniste est assis, mais dans les deux cas, il joue en frappant les lames à l’aide de baguettes recouvertes de caoutchouc. Un Orchestre est souvent composé de 3 balafons, un grave, un médium et un aigu, généralement accompagnés de tambours comme les djembé. Le Balafon a droit à son propre festival le « Triangle du balafon » qui se déroule chaque année au Mali à Sikasso.

Parmi les joueurs célèbres, on trouve Mory Kanté, Adama Condé, Aly Keita, Gert Kilian, Moussa Hema, Seydou Diabaté, Amadou Kienou et Lansiné Diabaté.

Si vous voulez vous faire une idée du jeu et des sonorités du balafon:

https://www.youtube.com/watch?v=L58-Y3BWrpE

https://www.youtube.com/watch?v=Rde_f5lbceE

https://www.youtube.com/watch?v=SHA6b9svPlM

Musicalement, Studio ROGZ.

  • Sources:

Image de couverture: https://fr.wikipedia.org/wiki/Balafon

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.