Région Lyonnaise
06 - 58 - 50 - 95 - 39
musicrogz@gmail.com

[ARTICLE] Comprendre l’oreille, organe complexe et sensible

Pour un monde en Musique

[ARTICLE] Comprendre l’oreille, organe complexe et sensible

on voit l'oreille d'une femme sur la photo en gros plan

Organe plutôt banal à première vue, l’oreille humaine est pourtant extraordinaire. Bien évidement, elle sert à l’être humain pour capter le son, mais elle est aussi un rôle très important dans l’équilibre. Bien plus complexe qu’on ne le croit, l’oreille humaine est constituée en 3 parties:

  • L’OREILLE EXTERNE : c’est la partie que l’on voit, elle comprend deux segments, le pavillon auriculaire, une lame plissée sur elle même, de forme ovale constituée d’un squelette cartilagineux souple. Son rôle est d’amplifier certaines fréquences audio, mais pas que, il permet de mieux se faire une idée de son espace stéréophonique (savoir d’où vient le son, de droite, de gauche, de derrière ect). Pour encore mieux comprendre, le principe est encore plus flagrant chez les chats qui orientent leurs oreilles en fonction de la source d’émanation du bruit. La deuxième partie de l’oreille externe est le conduit auditif externe, un canal de forme conique, qui est plus ouvert sur l’extrémité externe et qui voit son diamètre réduit à mesure qu’il se rapproche du Tympan. C’est lui qui amène les vibrations amplifiées par le pavillon auriculaire. C’est aussi à l’intérieur du canal qu’on retrouve le cérumen, “la cire d’oreille” qui, a un rôle de protection contre les agressions sonores et biologiques.

 

  • L’OREILLE MOYENNE : dans cette partie nous retrouvons le tympan, ainsi que les osselets (aussi connus sous le nom de chaîne des osselets). Ces osselets, au nombre de trois, sont appelés respectivement : le marteau, l’enclume et l’étrier. Le son est n’est rien de plus que les vibrations de l’aire (ou d’un autre milieu contenant de la matière comme l’eau), transmises par l’oreille externe dans le conduit auditif, qui fera vibrer le tympan. Ces vibrations sont ensuite transmises à la chaîne des osselets. En dehors du rapport avec l’audition, il faut savoir que c’est cette partie qui nous fait mal lors d’une plongée trop profonde. Etant creuse, les milieux à fortes pressions peut être sources de douleurs.

 

  • L’OREILLE INTERNE : fondamentale dans l’équilibre. Ce sont les mouvements de l’étrier, dans l’oreille moyenne, qui sont transmis à leur tour, à la cochlée qui est un organe creux rempli d’un liquide appelé endolymphe. Elle est tapissée de “poils” qui sont en réalité des cellules sensorielles, qui lorsqu’elles bougent sous l’effet des vibrations transmises tout au long de leur voyage dans l’oreille, transforment cette effet mécanique, en signal nerveux, envoyé ensuite aux nerfs, et qui sera analysé par le cerveau, et retransmis en son tel que nous l’entendons. Ces cellules sensorielles, appelées cils, ne sont malheureusement pas renouvelables, et peuvent être détruits suite à un choc acoustique violant du fait de leur fragilité. Trop de son tue le son.

 

Schéma d’une oreille humaine [Source]

Les oreilles sont un organes très sensibles, il faut donc savoir les protéger. Une exposition trop grandes en terme de durée ou de puissance est absolument néfaste. Par exemple, pour donner quelques chiffres, un son sonnant à 80 dB, comme un moteur de voiture standard, sera dommageable sur l’audition après 8h d’écoutes consécutives. Mais plus le son devient puissant, plus les effets seront négatifs et rapides à se faire sentir. Un avion au décollage, atteignant les 130 dB ne mettra qu’une seconde à rendre ce son douloureux. Une exposition trop longue à un environnement sonore trop lourd pour nos oreilles se traduira par un sifflement aigu qu’on entendra constamment pendant plusieurs heures après avoir subit une perte d’audition IRRÉVERSIBLE.

L’oreille pourtant sait se défendre naturellement contre les agressions sonores, mais son système est très sensibles ,et dans la Nature, les sons atteignent rarement une puissance sonore digne d’un marteau piqueur… Elle ne peut donc se protéger qu’un court instant contre ces agressions.

L’oreille a aussi une autre particularité, elle ne nous permet pas d’entendre tous les sons. Il faut savoir qu’un humain moyen est capables de capter les fréquences de 20Hz (extrêmes graves) à 20 000 Hz (extrêmes aiguës). Mais même dans cette gamme de fréquences capables d’êtres perçue par l’oreille humaine, il faut savoir qu’une certaine partie est privilégiée par cette dernière. En effet, les fréquences comprises entre 200 et 5000 Hz sont les plus faciles à entendre. C’est à dire que ce seront les fréquences audibles le plus facilement, même avec une puissance sonore faibles. Les sons en dessous de 200 Hz et au dessus de 5000 Hz devront être plus puissants que les sons compris dans cette fourchette pour être audibles. Pour résumer, l’oreille “coupe” certaines fréquences pour favoriser ces sons là.

Musicalement, Studio ROGZ.

  • Sources: 

Image de couverture: https://diamantissimo.com/boucles-d-oreilles/751-9584-boucle-oreille-puce.html

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.