Région Lyonnaise
06 - 58 - 50 - 95 - 39
musicrogz@gmail.com

[ARTICLE] Conga ou Congas?

Pour un monde en Musique

[ARTICLE] Conga ou Congas?


Le terme de Conga désigne plusieurs éléments latins ou cubains : un instrument de musique, un rythme, une danse ou encore une formation musicale. Cependant, dans cet article il ne s’agira que de l’instrument.

La Conga apparaît aux alentours du XVIIIème siècle à Cuba, mais son origine est sans doute Africaine, et serait l’évolution de certaines percussions du continent mais pour revenir sur l’origine exacte de cette dernière, son passé est plutôt flou. Cependant, elle est assez connue, et est particulièrement appréciée dans les rythmes des Musiques Sud-Américaines, en compagnie du Bongo notamment. La Congas, ou les Congas plutôt puisqu’elle se joue rarement seule, se décline sous différentes tailles. Ce tambour à membrane se nommait au début “tumbadora” à Cuba, son nom “Conga”, vient d’un rythme particulier joué lors du Carnaval de la Havane, très en vogue en Amérique aux alentours de 1930,et c’est par dérivations que le nom “Conga”, fut donné à cet instrument

La fracture instrumentale de la Conga est simple: c’est un haut tambour, possédant un fût légèrement renflé, créé à partir d’un assemblage de lattes de bois ou creusé directement dans une seule et unique pièce de bois selon les procédés traditionnels. Les versions modernes sont quand à elle moulée dans une fibre synthétique, bien qu’encore aujourd’hui, il n’est pas rare d’avoir des Congas faites d’un assemblage de lattes collées. La caisse de résonance, cette partie décrite juste avant, mesure généralement 90cm de hauteur, pour un diamètre variable entre 25 et 45cm.

Pour la membrane, il s’agissait de peau naturelle d’origine animale qui était tendue sur la caisse et maintenue en place par des liens de type cordages par le passé. aujourd’hui, la Conga est ornée sur son dessus d’une peau synthétique, et d’un cerclage métallique équipé de fixations métalliques réglables, permettant de tendre la peau comme le désire l’instrumentiste, et par conséquent, choisir exactement la note jouée par l’instrument (plus aigu si la peau est plus tendue, plus grave si elle l’est moins).

Batterie de Congas [Source]

Les différentes sortes de Congas les plus connues sont :

  • LE QUINTO : un tambour de 28cm de diamètre, assez aigu donc comparé à d’autres types de Congas. Il joue le solo (ou primero) dans les structures rythmiques.

  • LA CONGA: aussi trouvé sous le nom de secundo, très communs, il mesure 30cm de diamètre. Il sert à jouer les rythmes de Rumba ou le Rebajador.

  • LE TUMBA : appelé aussi “salidor”, c’est le tambour le plus large (plus de 30cm de diamètre), et il produit donc le son le plus grave d’une batterie de Congas. Il est appelé Supertumbass lorsqu’il dépasse les 35,5cm de diamètre, mais c’est une version extrêmement rare.

  • LE REQUINTO : aussi extrêmement rare, c’est le tambour le plus aigu, moins de 25cm de diamètre.

Un jour de Conga est appelé conguero. Ce percussionniste joue de 1 à 5 Congas à la fois, à la main, c’est à dire sans baguette. Quelques congueros célèbres : Changito, Willie Bobo, Ray Barretto, Machito, Poncho Sanchez ou encore Mongo Santamaria sont des percussionnistes très connus en Amérique Latine.

Pour observer la ou les Congas en action, voici, comme à l’habitude, quelques liens:

Musicalement, Studio ROGZ.

  • Sources: 

Image de couverture

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.