Région Lyonnaise
06 - 58 - 50 - 95 - 39
musicrogz@gmail.com

[ARTICLE] Cordophones, grande famille

Pour un monde en Musique

[ARTICLE] Cordophones, grande famille

Aujourd’hui, Studio ROGZ s’attaque à l’Univers des Cordophones, autrement dit, des instruments à cordes.

Présentation rapide

Utilisation d'un arc à bouche

Généralement, les Cordophones répondent au nom d’instruments à cordes. Ces instruments représentent une très grande famille au sein de l’Univers Musical. 

De plus, les Cordophones possède une Histoire très ancienne. Peut être moins ancienne que celle des Percussions ou des Aérophones, mais tout de même. En effet, déjà à l’époque de l’Égypte Antique, des preuves attestent de la présence de Harpes.

Mais on pense que les premiers instruments à présenter cette caractéristique de Cordophone sont les arcs musicaux comme le Berimbau.

Depuis, ils se présentent sous un large panel de formes et de tailles.

Principes de fonctionnement

Vibration des cordes (guitare)

Il n’est pas difficile de comprendre le mode de fonctionnement d’un instrument à corde. Ce dernier utilise effectivement une ou plusieurs cordes. Ces cordes sont mises en vibrations de plusieurs manière:

  • Frappées
  • Frottées
  • Pincées

Quelque soit le moyen de mettre en vibration une corde, le principe reste le même: le corde vibre. Mais il faut tenir compte d’un autre facteur important. Une corde seule vibre mais ne produit pas beaucoup de son. Vient alors un élément important nommé Table d’harmonie

Rôle important

Effectivement, la Table d’Harmonie est indispensable pour la transmission des vibrations des cordes à la caisse de résonance. La caisse de résonance se charge quant à elle d’amplifier le son pour qu’il soit facilement audible.

Ainsi, il est logique que les arcs à bouche ne disposent pas d’une grande puissance sonore. En effet, ces derniers n’ont pour seule caisse de résonance la bouche du musicien. Au contraire, une Contrebasse met à profit une large caisse de résonance, ce qui lui permet de réaliser des sons puissants.

Table d'harmonie d'une guitare

table d'harmonie d'une guitare acoustique avec les barrages

Les cordes

Au cours de l’Histoire de la Musique, les cordes ont subis de nombreuses modifications. Le choix des matériaux en est la principale cause. Les cordes les plus anciennes étaient faites à partir de végétal ou de boyaux séchés. Mais ces dernières ont un problème: un accordage qui ne dure pas dans le temps.

Le crin de cheval était principalement utilisé pour la réalisation des archets pour les instruments à cordes frottées comme les Violons ou la Contrebasse.

Le métal est une option intéressante car il est résistant et produit un son plus agressif. Les guitares électrique l’utilisent sans modération.

Les cordes en nylon, une matière synthétique remplace désormais une très grande partie des cordes en boyaux. Des instruments comme la guitare classique peuvent allier cordes en métal pour les plus graves et cordes en nylon pour les plus aiguës. Chaque type de corde présente ses propres caractéristiques

Taille des cordes = caractéristiques de l'instrument

Nous avons vu que la matière impact sur les sonorités de l’instrument à cordes. Mais la taille est tout aussi importante. Il faut savoir que l’épaisseur et la longueur d’une corde jouent sur la fréquence émise par cette dernière.

Ainsi, en prenant deux cordes de même longueur, mais de diamètre différents, celle qui émettra le son le plus grave sera celle qui aura le diamètre le plus grand. En ce qui concerne la longueur, plus la longueur est petite, plus l’instrument produira un son aigu.

Sur un piano à queue, une corde vibre sur toute sa longueur. Ainsi pour changer de longueur de corde, il faut changer de note sur le clavier. En revanche, sur un instrument de type luth ou vièle, le changement de note se fait différemment. La corde vibre aussi naturellement sur tout sa longueur lorsqu’elle est jouée à vide. Cependant, pour changer de note, le joueur place ses doigts sur la touche d’instrument, modifiant ainsi la distance sur laquelle la corde peut vibrer.

3 Grandes Catégories

Pour plus de clarté dans l’étude dans l’Organologie et pour ne pas se perdre dans l’immensité de la diversité des instruments à cordes, on distingue 3 grandes catégories.

Cordes Pincées

pince de crabe pour illustrer la famille d’instruments des cordes pincées

On retrouve dans cette famille les instruments les plus populaires comme les guitares. Mais il y a également les mandolines, les banjos ou les harpes à ne pas oublier.

D’autres plus subtils sont rattachés à cette catégorie. En effet, l’épinette, le virginal ou encore le grand clavecin en font partie bien qu’ils aient des aires de piano.  Contrairement aux pianos, ils ne possèdent pas de mécanismes à marteaux, mais un système de sautereaux qui se charge de pincer les cordes et non de les frapper.

Les cordes peuvent être pincées mécaniquement comme avec le Clavecin, mais aussi manuellement comme sur la harpe Andine. Les médiators sont aussi un moyen pour pincer les cordes. Dans certains cas, comme sur le Psaltérion ou le Oud, ce médiator peut être remplacé par une plumait servant de plectre.

Quelques exemples d'articles d'instruments à cordes pincées réalisés par Studio ROGZ.

Cordes Frappées

marteau pour illustrer la famille des cordes frappées

Les cordes frappées sont moins nombreuses que les autres catégories. Elles sont aussi la catégorie la plus récente dans l’Histoire de la Musique. En effet, elles apparaissent seulement durant la période du Moyen-Âge.

On peut prendre par exemple le Cymbalum ou le Tympanon. Très rustiques, ils produisent leurs sons en frappant les cordes directement à l’aide de baguettes feutrées.

Ce n’est que plus tard, aux alentours du VXème siècle que l’interface clavier viendra munir ce genre d’instruments. Les cordes frappées sont principalement connues par un grande star de la Musique: le piano à queue.

Cependant, il existe différents instruments appartenant à cette catégorie qui mériteraient d’être découverts. Par exemple, si la Musique Hongroise vous intéresse, vous pourrez découvrir un étonnant « violon » nommé Ütögardon. Il y a aussi le Berimbau et divers arcs musicaux en Afrique et en Amérique du Sud. Enfin, en ce qui concerne l’Asie, on peut noter la présence du Santour Iranien. Tous ces instruments attestent de la diversité des cordophones et ce quel que soit le continent.

Quelques exemples d'articles d'instruments à cordes frappées réalisés par Studio ROGZ.

Piano Girafe

Piano à queue

Cordes Frottées

Personne faisant la vaisselle pour symboliser le fait de frotter les cordes.

Les cordes frottées sont caractérisées en grande partie par l’utilisation d’un archet. On frotte les cordes avec l’archet pour produire son mélodieux et long. Mais il existe des instruments comme les vièles à roue qui utilise un système mécanique pour frotter les cordes.

Cependant, le représentant le plus connu de cette catégorie est le violon, mais aussi toutes ces déclinaisons telles que la Contrebasse ou le Violoncelle. 

D’autres comme le Erhu, le Ravanastron ou encore le Morin Khuur sont tout autant d’instruments qui utilisent des archets différents. 

Il faut aussi que chacun des instruments présents dans la catégorie des cordes frappées peut s’utiliser en tant qu’instrument à cordes pincées. Le meilleur exemple est la Contrebasse en Jazz.

Quelques exemples d'articles d'instruments à cordes frottées réalisés par Studio ROGZ.

Conclusion

Nous avons explorer une infime partie de l’Univers des instruments à cordes. Des plus primitifs comme les arcs musicaux aux plus techniques avec les vièles musicales, le monde des cordophones semble être sans fin. D’un principe simple qu’est la vibration d’une corde, l’Histoire de la Musique et le génie Humain nous ont donné d’innombrables moyens de produire de la Musique.

Logo Studio ROGZ

Musicalement, Studio ROGZ.

Pour un monde en Musique.

Sources:

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.