Région Lyonnaise
06 - 58 - 50 - 95 - 39
musicrogz@gmail.com

[ARTICLE] Prise de son au piano, astuces?

Pour un monde en Musique

[ARTICLE] Prise de son au piano, astuces?


Pour un enregistrement se rapprochant le plus de la perfection, il faut le bon environnement, et le bon piano, cependant, tous le monde n’a pas la possibilité de s’offrir un piano de concert et une salle parfaitement conçue et traitée pour un milieu acoustique idéal. Rajoutant à cela la plage de fréquences très étendue qu’est capable de générer un piano standard et les dimensions assez conséquentes de instrument, on obtient un instrument difficile à enregistrer correctement. Il en résulte un placement de micro déterminant puisque ce dernier à beaucoup à voir avec le type de tonalité recherché.

Dans la plupart des cas, le couvercle protégeant les précieux mécanismes de la poussière et des chocs devra être ouvert pour permettre au son d’être mieux capté par les micros. Comme dit précédemment le placement de ces mêmes micros joue un rôle déterminant dans la perception de tel ou tel style de tonalité. Voici quelques bases :

  • Tonalité Pop/Rock : le son doit être généralement le plus percutant possible, plus fort aussi, c’est ainsi pourquoi les prises de son permettant de réaliser une tonalité typique Pop/Rock doivent solliciter les micros le plus proches possible des mécanismes des marteaux afin de capturer le plus de puissance sonore. Pour bien commencer, placer un couple de micros cardioïdes inclinés vers le bas à plus ou moins 15cm jusqu’à 30cm au dessus des marteaux. Il ne faut pas les placer trop près des marteaux pour autant, cela réduirait le champs capté par les micros ni trop loin pour éviter la captation de bruits environnants. Pour avoir une bonne image stéréo et assez large, tout en bénéficiant d’une réponse uniforme de toute la gamme de fréquences , il est intelligent de commencer à placer chaque micro à un tiers de la distance séparant le marteau de la corde la plus grave du marteau de la corde la plus aiguë et jouer avec cette distance pour optimiser la meilleure qualité sonore possible entre attaque percutante et amplitude. De plus, il est possible d’éloigner le micro s’occupant de la région des basses en le plaçant plutôt proche de la table d’harmonie que des marteaux pour obtenir un son plus ample et chaleureux.

  • Tonalités Ballades/Jazz: le son à l’inverse de la sonorité Pop/Rock, se doit d’être plutôt doux, ample, que l’on obtient en éloignant davantage les micros des mécanismes à marteaux. Toujours avec l’utilisation de micros cardioïdes, mais cette fois ci, positionnés au plus profond de l’instrument, et à un angle de 45 degré. L’un des micros doit faire face au musicien, alors que le deuxième se trouve tourné en direction de la table d’harmonie. Un écart d’une dizaine de centimètre entre les deux micros est assez bien pour commencer, ensuite cet écart peut être agrandi, mais au delà de 15cm, il faut penser à réduire l’angle en conséquence. Une configuration X-Y est également toute indiquée pour une bonne prise de son. Dans l’axe vertical, les micros se doivent d’être placés à mi distance entre les cordes et la table d’harmonie.

  • Tonalité Piano Classique/Solo: ces tonalités gagnent à être enregistrées par prise de son à distance, qui est la technique la mieux à même de capturer une ambiance de type concert. Les micros se placent à 1m20 jusqu’à 2m50 de la partie incurvée du piano, avec un placement à 1m50 jusqu’à 3m60 de hauteur. Plus compliqué à réaliser que les deux autres, ce placement de micro doit aussi prendre en compte la taille et le modèle de piano, la qualité de l’espace acoustique dans lequel on effectue la prise de son ainsi que le volume sonore à enregistrer. Plus les micros sont placés près les uns des autres, plus le son sonnera comme “intime”, et plus ils sont éloignés, plus le son sera ample. Il en est remis à chacun de gérer la distance de son propre arbitrage pour capturer la tonalité précise qu’il désire. Comme toujours les microphones cardioïdes sont les plus à même de mettre davantage l’accent sur l’instrument alors qu’un micro omnidirectionnel tendra l’accent sur la pièce, mais dans tous les cas, cette pièce doit être acoustiquement satisfaisante pour obtenir une bonne qualité sonore.

Il n’est pas exclu de rajouter davantage de microphones pour capturer d’autres sonorités comme le son velouté et chaleureux du bois par exemple ou encore donner l’impression d’un plus grand espace sonore. Cependant, même si l’utilisation de plusieurs micros pour les piano de concert est souvent recommandée, les problèmes de phase entre les micros peuvent néanmoins surgir… Pour toute prise de son stéréo, il faut donc particulièrement faire attention à ces problèmes de phases désagréables.

Musicalement, Studio ROGZ.

  • Sources:

Image de couverture: http://studio-de-meudon.com/fr/studio-a/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.