Région Lyonnaise
06 - 58 - 50 - 95 - 39
musicrogz@gmail.com

[ARTICLE] Erhu, serpent musical?

Pour un monde en Musique

[ARTICLE] Erhu, serpent musical?


Cet instrument Cordophone de Musique traditionnel originaire de Chine et paraissant si fragile au premier abord, est également vieux de plus d’un millénaire et aurait été influencé par le Xiqin , apporté en Chine au Xème siècle après JC et Il est très utilisé en Chine depuis le 18ème siècle. Il s’agit d’un instrument à cordes frottées très apprécié sur le continent Asiatique, et même en Occident bien qu’il soit assez peu connu. Il se rapproche des instrument Mongols comme le Morin Khuur par sa manière d’être joué bien qu’étant plus petit. Le Erhu et ses dérivés sont présents dans de nombreux pays d’Asie de l’Est et du Sud-Est, bien que portant des noms différents: (Tro, Dàn nhị ou encore le Ravanastron). 


Il possède une toute petite caisse de résonance en bois de forme hexagonale, ouverte au dos, sur laquelle est tendue une peau de serpent sur sa face avant (bien que les matières synthétiques aient tendance à remplacer ce matériau). Le manche assez fin, assez long qui atteint souvent plus de 60cm, généralement en bois de feuillu est orné de deux grosses chevilles servant à accorder les deux seules cordes de l’instrument (RE et LA). Parfois le manche est sculpté d’une tête de dragon.

 

Schéma d’un Erhu. [Source]


Au niveau du jeu, bien qu’étant un instrument de type cordes frottées, il ne se joue pas exactement comme un violon, tout d’abord, l’archet est indissociable de l’instrument (il faut enlever les cordes pour enlever l’archet). Il se joue assis pour plus de confort, rarement debout. Le doigt du musicien est placé directement en contact sur la corde sans que cette dernière ne touche le manche (contrairement au violon. Il joue rarement seul du fait du manque de couverture de note, notamment dans les basses. La Pipa l’accompagne souvent, il est aussi un très bon compagnon de la guitare et du piano.


Cet instrument très mal connu du grand public, même en Asie, se popularise pourtant peu à peu grâce à des mises à niveaux de l’instrument, avec des matériaux modernes, et la diffusions d’oeuvres musicales réservées à cet instrument. Liu Tianhua est d’ailleurs un des compositeurs les plus réputés pour cet instrument et a énormément contribué à l’essor de ce dernier. Malgré tout, l’instrument reste très discret et il est très difficile de trouver les informations à son sujet.

 

Cependant, grâce à son son mélodieux et si particulier, il est possible de trouver des extraits vidéos assez facilement :

Musicalement, Studio ROGZ.

  • Sources:

Image de couverture: https://www.dhgate.com/product/chinese-new-wonderful-wood-instruments-turning/270283390.html

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.