Région Lyonnaise
06 - 58 - 50 - 95 - 39
musicrogz@gmail.com

[ARTICLE] Hardstyle, puissance et aggressivité

Pour un monde en Musique

[ARTICLE] Hardstyle, puissance et aggressivité

 
Il ne s’agit ni plus ni moins que d’un sous-genre musical décliné à partir de la Techno Hardcore, ayant émergé aux Pays-Bas à la fin des années 1990 et au début des années 2000. Il se propagea aux pays Européens de l’Ouest, puis à l’Est, et enfin internationalement après les années 2010. L’histoire récente de ce genre musical est assez récente, mais les premiers prémices se retrouvent lors du déclin de la scène musicale du Gabber Néerlandais. En 1998, 4 ans après la scission entre le Hardcore et le Happy-Hardcore, une minorité de musiciens Néerlandais, comme The Prophet, Tuneboy et Dana van Dreven, tentent de mêler le Gabber alors déclinant, à d’autres genres musicaux de Musique Electronique comme la Hard Trance, Techno Hardcore ou encore la House. Ce nouveau type de sonorité oscillant entre 130 et 160 BPM, posera les bases du Hardstyle, qui encore de nos jour évolue.
Le début des années 2000 marque le début de l’expansion de ce genre en dehors des Pays-Bas, il gagne l’Allemagne, l’Angleterre, puis l’Italie et la France. Parallèlement, Qlimax, devient le premier grand festival à se spécialiser dans le Hardstyle. 2002 est l’année qui marque l’émergence de labels comme Fusion et Scantraxx. Des musiques Hardstyle commencent à se voir dans le haut des classements en Europe, comme en Suisse où l’album “Hardstyle Night” atteint la 11ème place du classement pendant plus d’un mois, en 2004.

Image du Festival « Defqon.1 », de 2016 [Source]

Aux alentours de 2005, ce qui est appelé aujourd’hui avec le recul du temps: “Early Hardstyle” ou “Oldschool Hardstyle” qui ne sont autres que les noms donnés aux premières sonorités du Hardstyle, est peu à peu remplacé par le “Euphoric Hardstyle”, basé aux alentours de 150 BPM, et plus joyeux en général. Aujourd’hui, cette même vague “Euphoric Hardstyle” se voit quelques fois transformée en “Hardstyle Nu-Style”, mais de nombreux autres styles de Hardstyles émergent actuellement, timidement. Il est probable que de nouveaux genres musicaux découleront de ces évolutions musicales.

Le mouvement Hardstyle et ses descendants, se popularisent à partir de 2007 en Pologne, au Danemark, en Estonie, en Australie, même en Afrique du Sud ou encore aux Etats-Unis grâce à des artistes de renommée mondiale comme Showtek ou Headhunterz et à des festivals toujours plus grands et ambitieux. Le Hardstyle est une Musique essentiellement Electronique, créée à partir de logiciels audio-numériques spécialisés dans la construction musicale par ordinateur. Parmi ces logiciels, on retrouve Cubase, Ableton Live, Reason, Fl studio et bien d’autres pour ne citer qu’eux. Le Hardstyle se caractérise par une ligne de kicks profonds, distordus et aussi puissants que rapides. A cela est ajouté une ligne de basses,elle aussi distordue, et de nombreuses autres percussions courtes, généralement plus claires que le kick. Les mélodies et les sons sont quant à eux souvent générés par des synthétiseurs légèrement dissonants, distordus et souvent accompagnés de reverb.
Les genres reposant sur le Hardstyle sont nombreux, et le manque de recul pour différencier le tout avec exactitude ainsi que la période de transition musicale que connait le mouvement rend difficile l’identification des genres apparentés à ce dernier. Cependant, le mouvement en tant que tel, attire de plus en plus de monde, et des festivals d’envergure internationale voit le jour plus facilement qu’avant. Ainsi, “Defqon.1”, “Qlimax”, “Toxicator” ou encore “Decibel Outdoor Festival”, rassemblent plusieurs milliers de personnes et sont de renommée mondiale.
Quelques exemples variés de Hardstyle, au sens large du terme:
 

Musicalement, Studio ROGZ.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.