Région Lyonnaise
06 - 58 - 50 - 95 - 39
musicrogz@gmail.com

[ARTICLE] Musique Hongroise

Pour un monde en Musique

[ARTICLE] Musique Hongroise


La Musique Hongroise est très particulière au sein même du continent Européen, de même que le dialecte de ce pays, qui n’a nul point communs avec ses voisins du continent. L’idiome national et le peuple Hongrois seraient issus de la migration de tributs depuis l’Oural au VIII ème siècle. Pendant des siècles, la Musique Hongroise se confond avec la Musique Tzigane, mais il faut cependant différencier les deux, même si la Musique Tzigane eut une influence sur celle de la Hongrie (et même d’autres pays d’Europe de l’Est).

Le destin politique de la Hongrie marqua de nombreux coups d’arrêts à une musique nationale propre. La Musique Hongroise en donc un très grand mélange d’influence Tzigane, Turques lors de son occupation par l’Empire Ottoman, puis de la Musique Classique Occidentale lors de son rapprochement avec les Européens de l’Ouest notamment.

C’est d’ailleurs particulièrement cette Musique Classique Occidentale qui permit à la Musique Hongroise de prendre véritablement son essor tout en conservant des traditions musicales et orales qui sont propre à son Histoire. Elle partage certains points communs avec les pays limitrophes actuels qui étaient sous son emprise lors de l’avènement de l’Empire Austro-Hongrois.

Dans la Musique Hongroise, les gros orchestres à l’européennes sont moins prisés (dans la forme traditionnelle), et on retrouve beaucoup de chœurs et de quatuors à cordes, auquel il faut ajouter des instruments bien moins connus comme le Cimbalom, ou le Köcsögduda, un tambour à friction.

Les premières traces écrites de Musique sur l’actuel territoire Hongrois datent du XIème siècle. Le plain-chant Grégorien est alors l’une des sources musicales les plus en vogue à cet période. La Hongrie a un certain retard sur instrumentalisation comparé à l’Europe de l’Ouest qui voit de nouveaux instruments 2, voire 3 siècles avant cette première. Les premiers compositeurs du pays sont des trouvères Allemands : Oswald von Wolkenstein ou Français : Peire Vidal et Gaucelm Faidit. Les nombreux conflits sur le Territoires Hongrois ne permettent pas de définir clairement l’évolution de la Musique Hongroise, mais après l’occupation de cette dernière en grande partie par les Ottomans, il est facile de penser que les influences Turques ont investie le monde musical à partir de cette période.

Représentation de Oswald von Wolkenstein , premier trouvères Allemand à venir en Hongrie [Source]

Après la libération du royaume par les armées Européennes vers la fin du XVIIème siècle, la Musique Classique Européenne peut s’exporter en Hongrie. Au début du XVIIIème siècle, on peut déjà observer l’intérêt de Haydn, Beethoven  ou encore Schubert pour le Cour de Hongrie qui se faisait une joie d’inviter ces compositeurs célèbres. Les métissages entre les influences de l’Ouest et de l’Est commencèrent. Ces hommes talentueux occidentalisent la Musique Hongroise tout en gardant quelques spécificités qui font son charme. C’est ainsi qu’ils ouvrèrent la voie à d’autres grands compositeurs Hongrois comme Franz Liszt ou encore Ferenc Erkel. De célèbres musiciens virtuoses Hongrois tels que Ede Reményi ou Joseph Joachim inspirèrent à leurs tours de grands compositeurs comme Brahms

A la même période, des écoles de Musique se développent, les grandes orchestrations à l’Européenne arrivent dans le pays, la polyphonie s’emploie à outrance, et à la fin du siècle, la grande Académie de Musique de Budapest voit le jour. C’est de cet endroit que Béla Bartok et Zoltan Kodaly sortiront.

Il ne faut cependant pas oublier la Musique Traditionnelle Hongroise : elle emploie beaucoup de gammes pentatoniques avec la transposition à la quinte sur la mélodie, à l’instar des Musiques que l’on trouve sur le continent Asiatique auxquelles des rythmes et ornementations endiablés se rajoutent, rappelant l’influence Turco-Mongol des peuples de l’Oural. Sans oublier les apports de la Musique Tziganes tout au long de l’Histoire du pays. Dans certaines Musiques Hongroise, des traces d’influences Sibériennes et Chinoises ont été retrouvées, pour dire à quel point l’Histoire du peuple Hongrois est trouble. Il faut d’ailleurs remercier les compositeurs Kodaly et Bartok pour leur travail de mémoire, en ayant rassemblé quelques 60 000 chants folkloriques Hongrois.

Les instruments que l’on retrouve dans la Musique Hongroise sont assez particuliers : Bördula, Furulya, Taragot, Cimbalom, Citera, Forgolant, Hegedü, Koboz, Kontra, Tambura, Tekerö, Bika, Gardon, ou encore Ütögardon s’ajoutent aux traditionnels violons, violoncelles, contrebasses et piano à queue et forment ainsi un ensemble très particuliers.

Quelques grands classiques de Musique Hongroise :

Musicalement, Studio ROGZ.

  • Sources:

Image de couverture: https://pixabay.com/fr/hongrie-la-paix-main-nation-2131234/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.