Région Lyonnaise
06 - 58 - 50 - 95 - 39
musicrogz@gmail.com

[ARTICLE] Orgue, imposant et puissant

Pour un monde en Musique

[ARTICLE] Orgue, imposant et puissant


Considéré comme le roi des instruments , l’Orgue se décline sous plusieurs formes différentes, mais le plus majestueuse d’entre elles est l’Orgue d’Eglise. Il s’agit d’un instrument à vent, produisant du son grâce à un système de soufflerie relativement complexe, et ce système est généralement actionné par un dispositif de clavier (même parfois plusieurs) tel que l’on trouve sur les pianos. L’orgue se distingue des autres instruments de musique de part sa taille pouvant être absolument monumentale, parfois presque aussi grand qu’une maison.

Il possède aussi la tessiture la plus étendue de tous les instruments physiques, pouvant jouer dans les extrêmes graves comme dans les extrêmes aigus selon les modèles. Certains modèles possèdent jusqu’à 7 claviers mais il existe des orgues portatifs d’une taille d’un petit piano (généralement des orgues d’études). A savoir que le Boardwalk Hall Auditorium Organ, considéré comme le plus grand instrument jamais construit, affiche un poids de 150 tonnes.

Pourtant, malgré sa complexité, le concept de l’Orgue remonterait au IIIème siècle avant JC. En effet, l’Hydraule de Ctésibios d’Alexandrie, un ingénieur Grec, serait la base de l’Orgue tel que nous le connaissons, mais fonctionnant quant à lui grâce à des pressions d’eau et non de vents. Déjà dans l’Antiquité, ce genre d’instrument avait une importance capitale dans les cirques et jeux Romains, aux côtés des cuivres. Les ancêtres de l’Orgue auront une place très importante dans l’Empire Byzantin dans les musiques profanes et religieuse. Cet attrait sera plus tard propagé dans le reste de l’Europe Chrétienne. du XIIIème au XVème siècles, les progrès techniques dans les mécanismes des Orgues permet à ces instruments d’être de plus en plus grands. Le temps des Cathédrales marque le caractère sacré des Orgues, que l’on retrouvent seulement dans les Eglises ou autres édifices religieux. Les ingénieurs et luthiers rivalisent entre eux pour créer les instruments les plus beaux et les plus colossaux.

Buffet d’Orgue de Roggenburg (Allemagne) [SOURCE]

Cependant, à la fin du Moyen-Âge, l’Orgue perd un peu de son prestige, face à la montée des orchestres symphoniques lors de la période du XVIIIème au XIXème siècle et il faudra attendre le XXème siècle pour voir un intérêt revenir, bien que beaucoup moindre qu’au Moyen-Âge qui reste toutefois l’âge d’or de l’Orgue. De nos jours l’orgue est supplanté par les orgues électroniques, bien plus petits, demandant moins d’entretien, et surtout d’un prix plus abordable.


A savoir que lorsqu’on parle d’Orgue, de nombreux termes propres lui sont associés:

  • Le Buffet: il joue un rôle esthétique très important, c’est la “signature” visuelle de l’Orgue. Souvent très travaillé, très décoré, avec des matériaux précieux, il protège et cache les différents éléments de l’orgue. Les buffets Français sont généralement en bois bruts, tandis que ceux d’Allemagne ou Italiens ont tendance à comporter de nombreuses dorures et peintures.

  • La Console : c’est la partie qui regroupe les commandes et les claviers. Les claviers ont en général 56 à 61 touches. Dans cette partie de console, on retrouve également le banc où le musicien s’assoit, le pédalier, les accouplements, les tirasses ou encore les rouleaux et d’autres mécanismes importants.

  • La Soufflerie: Partie où se situe les soufflets, en forme de coin, et qui sont actionnés à la main ou au pied, par un ou plusieurs assistants dans le passé, maintenant grâce au(x) moteur(s) électriques, le fonctionnement d’un Orgue est devenu plus simple que par le passé.

  • Le Sommier: C’est le cœur de l’instrument, il fournit l’air sous pression aux tuyaux en fonction des touches que le musicien actionne. C’est la partie la plus technique de l’Orgue, elle doit être absolument étanche pour ne pas faire “corner” l’instrument. C’est à dire ne pas laisser passer de l’air sans qu’une touche ne soit actionnée.

  • La Tuyauterie: L’air venant du Sommier, est dirigé dans les tuyaux qui rassurant de produire le son. Ils sont bien souvent positionnés de façon verticale, mais en Espagne ou au Portugal, on peut trouver plus facilement des orgues dont les tuyaux sont disposés en chamade. Ils sont la plupart du temps composé de bois et de métal et n’émettent pas le même son selon la forme, la longueur et la largueur.

 

Voici quelques extraits vidéos utiles sur le fonctionnement de cet instrument si particulier:

Musicalement, Studio ROGZ.

  • Sources:

Images: https://pixabay.com/fr/orgue-%C3%A0-tuyaux-%C3%A9glise-notre-dame-3396621/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.