Région Lyonnaise
06 - 58 - 50 - 95 - 39
musicrogz@gmail.com

[ARTICLE] Oud, Histoire Antique & passionnante

Pour un monde en Musique

[ARTICLE] Oud, Histoire Antique & passionnante


Le oud, célèbre instrument à cordes pincées très répandu dans les pays Arabes, mais aussi en Turquie, en Grèce, en Azerbaïdjan et en Arménie porte un nom qui signifie en langue Arabe “le bois” (Al-oud). Il est probablement à l’origine de la Pipa, un autre instrument à cordes pincées, que l’on retrouve en Extrême Orient. Quant à lui, l’instrument Perse “le Barbat”, en serait à l’origine. Le oud, contrairement au Luth, qui sont à premières vue deux instruments similaires, ne possède pas de frettes contrairement à celui-ci.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le Oud n’est pas un instrument de civilisation Arabe de part sa création, mais a été très apprécié dans ces pays. En effet, l’Histoire du Oud est très longue, et les premiers prototypes font partis des instruments les plus vieux : des traces de l’ancêtre de l’instrument ont été retrouvée dans les civilisations Mésopotamiennes, comme dans les gravures du temple d’Hammourabi en 1800 avant JC. Il était aussi présent chez les Assyriens et en Egypte aux alentours de 1500 avant JC.

Mais ce n’est toutefois que sous le Royaume Perse, qui deviendra plus tard un Empire, que le Oud commence à prendre sa forme qu’on lui connait avec le “Barbart” vers – 800 et obtiendra sa phase finale au début du IXème siècle et n’évoluera guère après cela. Sa diffusion très large dans le monde, en Inde, en Europe et en Afrique du Nord, quant a elle, a été lancée par l’expansion de l’Islam, une fois que ce dernier soit entré en contact avec les territoires Perses. Paradoxalement, l’instrument fut interdit sous les Séfévides, alors que le Oud reçu un très grand succès en dehors de ses aires d’origines.

Lorsque le Oud est arrivé en Europe, il est très probable qu’il ait inspiré le Luth, un autre instrument à cordes pincées, qui sera très en vogue pendant le Moyen-Âge Européen. De part sa lutherie, les deux instruments partagent de nombreux points communs, mais pour revenir au Oud, il était probablement, à l’époque, constitué d’une seule et unique pièce de bois. Autrefois en Cèdre, le Oud est désormais en Épicéa, et se caractérise par une caisse de résonance piriforme : en forme de poire.

La table d’Harmonie est percée de 1 à 3 ouïes rondes le plupart du temps, et finement décorées de sculptures arabesques dans le bois même. L’intérieur de la caisse de résonance, pour être plus résistant, possède un barrage, traditionnellement en Cèdre, aujourd’hui en résineux moins chers. La caisse courbée a servit de modèle aux Luths et Mandolines Européennes, qui quant à elles étaient constituées de lamellés-collés. Le luth et le oud divergent à partir de la Renaissance et surtout à l’époque Baroque.

Rosace de Oud, finement décorée. [Source]

Le oud a l’origine possédait un manche très court, qui a été rallongé durant ses évolutions à travers les siècles, mais pas autant que le Luth qui donnera en Angleterre Théorbes et Chitarrones. Pour revenir sur le manche du Oud, comme dit au début, il était non fretté, ce qui lui permet de jouer les micros intervalles musicaux correspondants aux Maqâms (système de Théorie Musicale Arabe).

Le oud possède plus de cordes qu’une guitare : 11 à 12 en moyenne. ce qui explique la perpendicularité de son cheviller, afin d’opposer une plus grande résistance face à la pression des cordes. Le silletest généralement en os ou en bois d’ébène (bois très résistant contrairement au résineux). Les luthiers (fabricants d’instruments à cordes), ont cherché à réduire le poids de l’instrument, ainsi, le Oud pèse en général moins de 1 kilo.

Les cordes étaient à l’origine en boyaux, flanquées de cuivres pour les plus graves, aujourd’hui en nylon et flanquées d’un alliage de divers métaux pour les plus graves. Elles sont, à l’instar de la guitare 12 cordes, dédoublées, pour apporter plus de profondeur et de résonance, à ‘époque où les systèmes d’amplifications inexistante pas. Le Oud ne se joue pas avec des accords contrairement au Luth ou à la Guitare, il utilise toutefois un système de corde bourdon.

L’accordage est varié, selon les régions et les styles, mais il se joue généralement de la même manière un peu partout : il se tient de la même façon qu’une guitare, mais assis pour supporter la forme de la caisse de résonance, l’instrument repose sur la cuisse et soutenu par le bras droit qui gratte mes cordes pendant que le bras gauche joue les notes sur le manche. Un long plectres flexible est utilisé pour gratter les cordes.

Parmi les virtuoses du Oud, nous retrouvons Nasser Shamma, Azzouz El Houri, Nizar Rohana, Sayed Darwich ou encore Mounir Bachir.

Musicalement, Studio ROGZ.

  • Sources:

Image de couverture: https://en.wikipedia.org/wiki/Oud

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.