Région Lyonnaise
06 - 58 - 50 - 95 - 39
musicrogz@gmail.com

[ARTICLE] Percussions, rythme dans la peau

Pour un monde en Musique

[ARTICLE] Percussions, rythme dans la peau

Aujourd’hui Studio ROGZ vous présente la grande famille des percussions. Voyons ensemble de quoi il s’agit.

Présentation

Exemples d'instruments de percussion

Exemples d'instrument percussion

Dans l’Univers Musical, la famille des percussions représente un très grand ensemble d’instruments. De plus, historiquement, les percussions comptent parmi les premiers instruments jamais créés par l’Homme.

Cette famille d’instruments se retrouve dans toutes les Musiques du Monde. Les percussions ont su conquérir avec un franc succès les sociétés aux quatre coins du globe.

Mais avant d’être si diverses, elles devaient probablement être très basiques. En effet, les claquements de mains, de doigts ou de torses ont fait partie des premiers « instruments » utilisés par l’Homme. Elles évolueront par la suite en un panel musical indénombrable.

Afin de bien se retrouver dans cet océan de timbres, on classe les percussions selon différents critères.

Premièrement, on peut différencier deux grands types de percussions: les membranophones et les idiophones

Aussi, pour apporter plus de précisions, chacune de ces deux sous-famille se déclinent en catégories. On peut par exemple citer les tambours sur cadre, tubulaires ou hémisphériques dans la sous-famille des membranophones.

Attaquons nous désormais à la classification des instruments de percussion sans plus attendre.

Tambour datant du néolithique (Europe de l'est)

tambour néolithique

Membranophones

Membranes de congas

Membrane Conga

Les membranophones sont les instruments qui produisent leurs sons grâce à une membrane tendue sur un cadre. Cette membrane conduit les vibrations jusqu’à la caisse de résonance qui les amplifie. 

On compte 4 catégories d’instruments membranophones dont 3 appartenant à la famille des percussions:

  • Tambours tubulaires
  • Tambours hémisphérique
  • Mirlitons (aérophone)
  • Tambours sur cadre

Tambours tubulaires

Les tambours tubulaires se trouvent aussi bien dans les cultures musicales d’Afrique, d’Asie, d’Europe ou bien d’Amérique. Comme son nom l’indique, il s’agit des tambours ayant plus ou moins une forme de tube. Voici quelques exemples:

Cette catégorie est variée, et elle est ainsi divisées en sous-catégories. On compte donc dans les tambours tubulaires: 

Mais avant de passer aux autres types d’instruments de percussions, arrêtons nous sur la batterie.

Elle présente un cas un peu particulier. En effet, une batterie n’est pas un seul et unique instrument, mais plusieurs. Généralement, on compte une grosse caisse, des toms, une caisse claire et des cymbales.

Par conséquent, la batterie ne peut pas tellement se classer telle qu’elle est dans le monde des percussions. Cependant, il est possible de classer chacun des instruments qui la compose.

Tambours hémisphériques

Les tambours tubulaires sont les plus présents dans l’ensemble des cultures musicales, mais les tambours hémisphériques ne sont pas en reste. En effet, même s’ils sont plutôt cantonnés dans les cultures musicales Arabo-musulmanes, ils se retrouvent sur l’ensemble du globe. Voici quelques exemples:

Naqqara (mâle et femelle)

Paire de Nacaires

En Europe, le tambour hémisphérique le plus connu reste la Timbale. En effet, la timbale est couramment utilisé dans les orchestres. Contrairement à beaucoup d’autres instruments de la famille des percussions, les timbales peuvent donner des notes précises: elles sont accordables.

Tambours sur cadre

Les tambours sur cadre sont des tambours possédant un cadre peu profond. Ils sont généralement de grand diamètre mais ils ne sont pas forcément ronds. En effet, dans quelques rares cas, ils peuvent être carrés ou polygonaux.  

On trouve les tambours sur cadre principalement au Proche et Moyen-Orient, mais aussi dans la Musique Celtique comme avec le Bodhrán.

Voici quelques exemples de tambours sur cadre:

Mirlitons: cas particuliers

Le cas des mirlitons est un peu spécial. En effet, il s’agit bien d’instruments de type membranophone. Mais la grosse différente est la suivante: ce sont des instruments aérophones.

Contrairement aux tambours et autres percussions qui doivent être frappés ou frictionnés, les mirlitons produisent leurs sons autrement. C’est l’air du joueur qui met leur membrane en vibration et non une frappe. À juste titre, les mirlitons ne sont donc pas des instruments de percussions.

Il convenait toutefois d’en parler brièvement du fait qu’il s’agisse aussi de membranophones.

Le plus connu d’entre eux est le kazoo.

Idiophones

Quelques idiophones

Idiophone, catégorie d'instruments de la famille des percussions comptant le balafon et le xylophone.

Les Idiophones sont sans doute les premiers instruments à apparaître dans la longue et passionnante Histoire de la Musique. Un idiophone est un instrument dont le son est directement influencé par le matériau lui-même.

Il existe de très nombreuses distinctions dans cette sous-famille d’instruments. Leur classification est laborieuse.

En effet, parmi ces instruments de percussions nous pouvons trouver: 

  • Cloches
  • Carillons
  • Lamellophones
  • Racloirs
  • Hochets

 

Pour plus de facilités, les idiophones se séparent en deux grands groupes: les idiophones à sons déterminés et ceux à sons indéterminés. Voyons ensemble plus précisément de quoi il s’agit.

Idiophones à sons déterminés

Les idiophones à sons indéterminés représentent un ensemble d’instruments pouvant s’avérer être très perfectionnés. Ce sont des instruments de percussions tout à fait capables de jouer des mélodies à part entière.

Ces idiophones peuvent être constitués de lamelles de différentes tailles comme le xylophone mais aussi de type piano à pouce comme les kalimbas.

Dans le cas des lamelles, on parle de lamellophone. Si ces lamelles sont en bois, on parle de xylophones. On trouve ainsi sous cette appellation le xylophone lui-même, le balafon ou bien le roneat. Si les lamelles sont en métal, on parle de métallophones comme pour le saron.

On trouve aussi des instruments du Gamelan constitués de plusieurs petits gongs comme le kulintangLes cloches sont les idiophones à sons déterminés les plus colossaux qui soient. Certaines d’entre elles peuvent peser plusieurs tonnes. 

Voici quelques exemples d’idiophones à sons déterminés:

Cloches tubulaires

Idiophones à sons indéterminés

On entend par idiophones à sons indéterminés, l’ensemble des instruments avec lesquels il n’est pas possible de jouer une mélodie. Leur utilisation est donc purement rythmique.

Dans l’ensemble, les instruments idiophones à sons indéterminés sont petits. C’est dans cette section que se classent les nombreux hochets, grelots, sonnailles ou encore les racleurs. 

On compte aussi des instruments de plus grande taille comme les cymbales ou le tam-tam

Voici quelques exemples d’idiophones à sons indéterminés:

Musicalement, Studio ROGZ.

Pour un monde en Musique.

Sources:

Aussi. Mais. Aussi. Mais. Aussi. Mais. Aussi. Mais.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.