Région Lyonnaise
06 - 58 - 50 - 95 - 39
musicrogz@gmail.com

[ARTICLE] Tango, genre sulfureux

Pour un monde en Musique

[ARTICLE] Tango, genre sulfureux

 


  • Cet article est également disponible en format vidéo.

Ce mot désigne plusieurs choses : le Tango est à la fois une danse, et un genre musical. Ce mot aux origines incertaines, évoque une appartenance latine, mais il est à l’origine issu des communautés Noires d’Amérique Latine, elles même issues de l’esclavage. Ce mot a connu divers sens au cours des siècles dont l’un des tout premier : Tango : l’endroit où le négrier parquait les esclaves avant l’embarquement”.

Au niveau de la danse, le Tango est une danse sociale de type “marche”, c’est à dire qu’elle ne se danse pas seule. C’est une danse de bal , qui se pratique à deux, un couple d’un homme et d’une femme. Le Tango est aussi une danse d’improvisation, c’est à dire que les pas de danses ne sont pas prévus à l’avance et répétés séquentiellement mais que les deux partenaires marchent ensemble vers une direction inattendue. Un seul des deux partenaires, traditionnellement l’homme, guide l’autre qui se laisse naturellement aller dans la marche sans pour autant que la femme ne soit qu’un “instrument” du danseur. 

 

Astor Piazzolla, un des plus grands musiciens et compositeur de Tango [Source]

Le genre serait né lui même seulement à partir du XIXème siècle aux alentours du Rio de la Plata, entre l’Uruguay et l’Argentineles deux principaux pays pratiquant encore aujourd’hui le Tango.A l’époque de l’unification des provinces d’Argentine, le pays fait appel à limmigration en masse pour développer son économie. Près de 75% de la population du pays provient d’outre mer, avec une grande importance de population Européenne et presque exclusivement masculine.

La résultante suivante est le manque de femmes flagrant, et ce même dans la capitale Buenos Aires, qui amènera le Tango a être considéré dans ses débuts comme une danse associée aux bordels et à la prostitution. De plus l’univers très masculin de l’époque renforce le côté vulgaire de part les titres et paroles plutôt obscènes, particulièrement éloignées des mœurs de la “bonne société” de l’époque. La danse est également très corporelle, le contact est très présent entre le couple de danseur.

Bien loin de ses aires d’origines, et ce même jusqu’à Paris, le Tango séduit pourtant de nombreux Européens, et devient dans les années 30 à 55 une véritable passion. Les mouvements migratoires entre l’Europe et l’Amérique du Sud de la fin du XIXème siècle a sans doute conduit le Tango hors des frontières de l’Amérique du Sud et le mettra dans les premières places des genres les plus appréciés au début du XXème siècle. Malgré tout, le Tango est très mal vu par la presse et les religieux, le jugeant vulgaire et trop indécent. Ainsi le Pape Pie X lui même condamne cette danse et l’Empereur d’Allemagne l’interdit à ses officiers. Ce qui ne provoquera pas pour autant le déclin du Tango en cette période.

Il faudra attendre l’arrivée du Rock ‘n’ Roll pour concurrencer le Tango qui déclinera fortement par la suite. L’instabilité politique et trois décennies de violences en Argentine n’arrangent pas les choses. Cependant, il revient un peu plus à la mode après les années 90 sans pour autant récupérer la gloire dont il s’était orner auparavant.

Les instruments caractéristiques du Tango sont bien évidement le bandonéon, l’ instrument typique du genre musical, une sorte d’accordéon, mais aussi : la bandurria, la concertina, différentes flûtes, le violon cornet, la harpe, la guitare classique et plus tard électrique, la clarinette, la contrebasse, et différents violons, constituent le cœur d’un morceau instrumental de Tango.

Quelques liens pour découvrir la danse et le genre musical:

 

Musicalement, Studio ROGZ.

 

SOURCES:

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.