Générateur d’Enveloppe

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Aujourd’hui Studio ROGZ vous présente le générateur d’enveloppe. Aucune appréhension, ce n’est pas si compliqué.

Rapide Histoire

Tout d’abord nous allons voir rapidement l’Histoire des générateurs d’enveloppe. Il ne s’agit pas d’un terme très récent dans l’Histoire Musicale, bien qu’il aie une place importante dans celui du Home Studio.

En effet, le terme de générateur d’enveloppe vient en compagnie du Novachord aux alentours de 1932. C’est le tout premier synthétiseur polyphonique de l’Histoire. Ce dernier est mis au point par le constructeur Américain Hammond.

Mais il faudra attendre 1965 avec les travaux de Vladimir Ussachevsky sur les premiers synthétiseurs de Robert Moog pour entendre parler du terme de générateur d’enveloppe ADSR.

C’est cette dernière forme de générateur d’enveloppe qui est la plus utilisée de nos jours.

OK, mais c'est quoi une enveloppe ADSR?

Pas si vite! Avant d’expliquer ce qu’est une enveloppe ADSR, il faut bien évidement comprendre ce qu’est une enveloppe sonore. Ce terme est employé un peu partout en ce qui concerne le Monde de la MAO, mais il faut quand même apporter certaines précisions. 

Il existe de nombreux types d’enveloppe dont les enveloppe de Filtre ou encore de Pitch

Elles ne seront pas abordées ici. Pour compliquer un peu les choses, le terme d’enveloppe ADSR (anglais) peut être remplacé par le terme d’ACEE (français). Il est bien entendu question du même sujet, bien que moins fréquemment présent.

Schéma d'une enveloppe

Tout d’abord, une enveloppe sonore représente la courbe qui décrit l’évolution d’une caractéristique d’un son en fonction du temps. 

Ainsi, l’image de gauche montre l’évolution du signal (en bleu) selon l’enveloppe (en rouge). Le paramètre ciblé est l’amplitude, c’est à dire le volume. 

Lorsque l’enveloppe fait augmenter l’amplitude, le signal est plus puissant. 

Lorsque l’enveloppe fait diminuer l’amplitude , le signal est alors moins fort.

Ok donc une enveloppe agit sur différents paramètres du son. Mais alors c’est quoi une enveloppe ADSR?

Une enveloppe ADRS agit comme une enveloppe sonore mais plus spécifiquement sur certains paramètres. Les paramètres en question sont: 

  • Attack (A)
  • Decay (D)
  • Sustain (S)
  • Release (R)

Comme on peut le remarquer, une enveloppe ADSR est simplement une enveloppe gérant les paramètres d’Attack, de Decay, de Sustain et de Release. Nous allons donc voir dès maintenant quels sont ces paramètres.

Mais avant de continuer: l’image qui suit provient du site http://www.mix-vinyl.com/.

Ce dernier propose des formations en DJing et MAO. N’hésitez pas à aller y faire un tour pour tous les intéressés.

4 paramètre d'une enveloppe ADSR

Fonctionnement d'une enveloppe ADSR?

Comme nous venons de l’évoquer, l’enveloppe ADSR gère les paramètres d’Attack, de Decay, de Sustain et de Release, mais ceci n’est pas forcément très parlant. Studio ROGZ vous explique les différents paramètres régis par une enveloppe ADSR.

  • Attack: se traduit littéralement par « Attaque » en Français. Ce paramètre indique jouera sur le temps que mettra une note à être entendue à pleine puissance. à partir du moment ou cette note est actionnée.
  • Decay: Peut se traduire par « chute, diminuer ». Et en effet, c’est le paramètre qui joue sur le temps que la note mettra pour retomber de son niveau maximum au niveau de sustain.
  • Sustain: signifiant « maintenir » ou « soutenir », le sustain est le paramètre qui régit le niveau sonore de maintien d’une note. Tant que la note est maintenue, le niveau sonore est conservé.
  • Release: se traduisant par « relâchement » en Français, il est l’inverse de l’Attaque. En effet, le release lui, se contente de gérer le temps que mettra une note à s’étouffer une fois relâchée, jusqu’à ce qu’elle soit complétement éteinte. 

Mais ce n'est pas tout!

Bien que les générateurs d’enveloppe les plus communs soient ceux de type ADSR, il existe d’autres types de générateurs d’enveloppe! Plus rares certes, mais tout de même. Ainsi, on peut noter entre autres:

  • Les générateurs d’enveloppe AR: ils ne gèrent que les paramètres d’Attaque et de Release. 
  • Les générateurs ADR: gérant l’Attaque, le  Decay et leRelease
  • Ou encore les générateurs DADSHR: plus complexes, ils gèrent les mêmes paramètres que les ADSR mais rajoutent le Delay et le Hold.

Par ailleurs Delay est un paramètre régissant la durée entre de début de la note et la fin de l’attaque, où le niveau reste à zéro. Le paramètre Hold est responsable du temps entre l’Attaque et le Decay. Ces deux paramètres permettent ainsi d’ajouter plus de précisions aux enveloppes générées.

Conclusion?

Enfin, pour conclure, un générateur d’enveloppe n’est rien de plus que la partie d’un instrument électronique qui consiste à gérer les évolutions d’un signal dans le temps selon plusieurs paramètres. C’est la partie essentielle d’un synthétiseur analogique.

Interface du VST Nexus

Bien sûr, les VST ne sont pas épargnés par les générateurs d’enveloppes. En effet, comme nous l’indique l’image de gauche, on peut en trouver sur les consoles virtuelles tel que Nexus de FL Studio.

Un générateur d’enveloppe est quelque chose de commun, que ce soit sur les synthétiseurs analogiques où il est quasiment toujours présent, ou sur les VST. 

Enfin, pour finir, on en trouve en général 1 à 2 par appareils, rarement plus. Cependant, il peut y avoir des exceptions comme sur le Korg PS-3300 ou le Moog 55.

Quelques marques de générateurs d'enveloppes

Sources:

Commentaires

mood_bad
  • Aucun commentaire
  • chat
    Ajouter un commentaire