Instruments d’Afrique de l’Ouest

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Aujourd’hui Studio ROGZ vous présente les instruments d’Afrique de l’Ouest. Bien que le Djembé soit sûrement l’instrument Africain le plus connu, la diversité des instruments en Afrique de l’Ouest est pourtant très abondante. Les deux familles les plus représentatives de l’Univers Musical de cette région du monde sont les Percussions et les Cordophones. Les Aérophones sont quant à eux, assez peu représentatifs.

Cette si grande diversité musicale peut s’expliquer par la présence de nombreuses ethnies différentes qui se partagent le territoire autour du Golf de Guinée. Bien que l’Afrique de l’Ouest ait été colonisée par les puissances Européennes à l’époque, elle su préserver une grande partie de sa culture musicale.

Ainsi, même encore de nos jours, nous pouvons observer des instruments traditionnels ancestraux. Découvrons ensemble certains de ces instruments.

Mais avant, un Index interactif te permet de naviguer plus facilement à travers cet article assez long:

Atumpan

Atumpan mâle et femelle

Atumpan, Instruments d’Afrique de l’Ouest. C'est un Tambour

C’est le tambour traditionnel du Ghana. On joue de l’Atumpan par deux à l’aide de baguettes recourbées. Il est aussi possible de le jouer en tapant avec la paume de la main.

Le tambour mâle est celui qui est grave tandis que celui plus aigu est appelée tambour femelle.

Son corps est en bois massif sur lequel une peau animal est tendue et maintenue en place grâce à la tension provoquée par des cordes.

L’atumpan est aussi connu sous le nom de « tambour parleur ». En effet, les joueurs expérimentés s’en servent pour imiter le rythme de certaines langues Africaine. Donnant ainsi l’impression que l’instrument « parle ».

Balafon

Balafon traditionnel

Balafon, Instruments d’Afrique de l’Ouest

Ressemblant à un Marimba, le Balafon est un instrument très largement connu dans le monde. Il s’agit d’une Percussion mélodique et idiophone particulièrement importante dans la culture musicale des pays Ouest-Africain.

On pense que le Balafon est né dans le royaume de Sosso au XII ème siècle. Depuis, il est encore très présent aujourd’hui. 

Au Sénégal, il est un véritable emblème et l’Hymne National du pays lui fait référence.

Par ailleurs, le Balafon a droit à son propre article au sein de Studio ROGZ disponible ici.

Bara

Bara traditionnel

Bara, Instruments d’Afrique de l’Ouest

Le Bara est une petite percussion membranophone fabriquée à partir d’une calebasse.

Cette calebasse lui sert de caisse de résonance, sur laquelle une peau de chèvre est tendue et maintenue par un système de cordes.

Il occupe une place importante dans la culture musicale du Burkina Faso mais peut porter plusieurs nom selon l’ethnie qui en joue.

Il est très rarement joué seul. En effet, on le trouve souvent accompagné des Balafons et des Djembés

Aussi, il marquait les déplacements du Roi à l’époque.

Bombolong

Fût d'un Bombolong

Le Bombolong n’est pas un instrument de Musique à proprement parler. En effet, il joue plutôt un rôle de moyen de communication.

C’est le téléphone » de la brousse. On l’utilise principalement au Sénégal, dans la région de Casamance, chez le peuple Diolas.

Il annonce les naissances, les décès ou encore sert à faire passer différents messages sonores à distance.

Constitué de bois, ce tambour à fente est très robuste. On en joue en le frappant à l’aide de grosses baguettes également en bois.

Bougarabou

Fût d'un Bougarabou

Bougarabou, Instruments d’Afrique de l’Ouest

Dans la famille des Percussions, nous retrouvons le Bougarabou. Parmi les instruments d’Afrique de l’Ouest, il occupe un rôle religieux. 

En effet, il est principalement utilisé pour rythmer les cérémonies de danses sacrées. Il rythme aussi la vie des Diolas.

Le Bougarabou est aussi un ensemble de 3 à 4 de ces mêmes tambours. Il mesure entre 45 à 65cm de haut et sont fût est creusé à l’intérieur même d’un tronc d’arbre.

On le retrouve en Gambie, au sud du Sénégal. Très ressemblant au Djembé avec qui il partage un même espace géographique, le Bougarabou s’en différencie pourtant facilement. 

En effet, son fût, lui aussi en forme de calice, est tout simplement plus élancé que celui du Djembé.

Cajón

Cajón (ici pour enfant)

Bien qu’il n’ai pas vu le jour sur le territoire Africain, le cajón est présent dans la panoplie des instruments d’Afrique de l’Ouest.

On pense que le cajón naît dans la Musique Péruvienne des suites de l’escalave. En effet, ce serait les populations d’esclaves originaires des colonies Européennes en Afrique de l’Ouest qui en seraient à l’origine.

Les instruments étant interdits à l’époque de la Traite Négrière, les esclaves détournèrent les caisses servant à la récolte des fruits pour les transformer en instruments de Percussion atypiques.

On reconnait le cajón facilement par sa forme parallélépipédique et rythme avec efficacité les Musiques de tous les genres.

Conga

Batterie de Congas

Batterie de Conga, Instruments d’Afrique de l’Ouest

La Conga est un grand tambour digital. C’est à dire qu’elle ne se joue pas à l’aide de baguettes mais avec les mains. 

Bien que présent dans la panoplie des instruments d’Afrique de l’Ouest, la Conga s’illustre surtout dans la Musique Latino-Américaine. 

Cuba serait leur lieu de naissance, suite au détournement de tonneaux de vin Français par les esclaves.

Ce tambour se décline en plusieurs tailles et se joue rarement seul. Ses sonorités s’accompagnent particulièrement bien à celles du Bongo.

Pour plus d’information à son sujet, Studio ROGZ a déjà réalisé un article sur ce bel instrument au corps élancé, disponible ici.

Djembé

Zoom sur la membrane

Djembé , Instruments d’Afrique de l’Ouest

Star Africaine par excellence, le Djembé est sans doute un des instruments d’Afrique de l’Ouest les plus connus.

Pourtant, ses origines sont très floues bien qu’il soit particulièrement lié à la culture Mandingue. Cependant, cette percussion Africaine a su séduire le monde entier et on la retrouve dans de nombreux pays hors d’Afrique.

Le Djembé est un tambour digital (joué avec les doigts donc). Il est constitué d’un solide fût en bois massif, creusé à même le tronc. Une peau de chèvre est ensuite tendue et fixée à l’aide d’un système de cordage.

Sur les Djembés modernes, ce système de cordage peut être remplacé par des attaches en métal. Pour davantage d’informations à son sujet, découvrez l’article de Studio ROGZ ici.

Doum-Doum

Tambour doum-doum

Tambour Doum Doum ,

Aussi appelé doumdoum, dum-dum ou encore dumdum, cet instrument appartient à la famille des Percussions.

Le terme de Doum-Doum désigne un nom générique, regroupant plusieurs instruments similaires. Ils se déclinent en plusieurs tailles mais restent des tambours cylindriques.

Les Doum-doums jouent rarement seul, mais en accompagnement. Principalement aux côtés du célèbre Djembé

On le rencontre principalement en Guinée, au Mali, au Burkina Faso et dans la Musique Ivoirienne.

Ekonting

Ekonting traditionnel

Dans la multitude d’instruments d’Afrique de l’Ouest présenté dans cet article, l’Ekonting est le premier instrument à cordes. De plus, il porte un nom différent selon les régions et les ethnies.

C’est un luth rustique, aux origines lointaine, plutôt troubles. Cependant, il se différencie des luths habituels par sa table d’harmonie. En effet, cette dernière présente une peau animale tendue.

Sa caisse de résonance est réalisée à partir d’une calebasse évidée de 20 à 50 cm de diamètre. L’Ekonting possède seulement 3 cordes, dont une qui assure le rôle de bourdon.

On pense qu’il serait à l’origine du Banjo Américain suite à la déportation des esclaves Africains sur le nouveau continent.

Ce qui est sûr, c’est qu’il s’agit d’un instrument très utilisé au Sénégal, en Gambie et en Guinée.

Kankangui

Ensemble de Kankanguis

Kankangui, Instruments d’Afrique de l’Ouest

Cet instrument aérophone de type trompe est très cantonné à la culture Bariba du Bénin et du Nigéria.

Le Kankangui peut porter différents noms tels que kakasi ou encore kankanki mais les joueurs sont appelés « kirikous ».

C’est un des rares Cuivres dans le panel des instruments d’Afrique de l’Ouest.

Kora

Joueur de Kora

Kora, Kora, Instruments d’Afrique de l’Ouest

La Kora est un autre instrument à cordes très emblématique des Musique de l’Ouest-Africain.

À la différence du Ekonting, la Kora est une harpe-luth et non un luth. Par conséquent, elle ne se joue pas de la même manière.

Elle est d’origine Mandingue et est fortement liée à sa culture. Elle est le symbole de la virtuosité des griots, les troubadours Africains. 

La Kora présente une caisse de résonance réalisée à partir d’une grande calebasse coupée en deux et évidée. Ensuite, par dessus cette calebasse, une peau animale est tendue sur cette dernière pour confectionner sa table d’harmonie.

Elle compote aussi un long manche résistant. Il supporte en effet la tension des 21 cordes que possède la Kora

Pour finir sur la Kora, elle a droit à une référence dans l’Hymne National Sénégalais.

Nianiorou (violon Peul)

Abdou Sow jouant du violon Peul

Aussi appelé violon Peul, le Nianiorou est assez peu connu en dehors de ses aires d’origine.

Les Peuls sont une grande ethnie au Nigéria et leurs traditions musicales sont liées au Nianiorou . En effet, dans le passé, il servait principalement à égayer la Cour et le Roi.

Pour apporter plus de détail, le violon Peul est un instrument à cordes frottées. Ou plutôt à une corde frottée. 

Puisqu’il est de petite taille, il produit des sonorités aiguës. Il faut savoir aussi que son jeu est limité à 5 notes.

Il est encore utilisé de nos jours au Sénégal et au Nigéria.

N'goni

Kamele N'goni à 14 cordes

N goni (kamele), Instruments d’Afrique de l’Ouest

Le terme de N’goni ne désigne pas un seul et unique instrument. En effet, c’est un terme générique pour désigner tout une panoplie d’instruments d’Afrique de l’Ouest de type luth ou harpe-luth.

Certains, comme le Kamele N’goni, illustré par la photo à gauche, sont très proche de la Kora. D’autres comme le Djeli N’goni s’apparente plutôt à une petite guitare.

Quoiqu’il en soit, les N’goni sont des instruments à cordes pincés typique de la culture musicale Malienne.

Sabar

Tambour Sabar du XXème siècle

Sabar, tambour Africain, Instruments d’Afrique de l’Ouest

Tout comme N’goni, le terme Sabar ne désigne pas un seul et unique instrument, mais une large déclinaison d’instruments similaires.

De plus, le terme Sabar exprime en Wolof un genre musical et une forme de danse sensuelle. Mais revenons sur l’instrument en lui même. Il désigne aussi une fête traditionnelle populaire au Sénégal et en Gambie.

Les Sabars sont des tambours sur pied occupant une place très importante dans la culture musicale Sénégalaise. Les peuples Wolofs, Lébous et Sérères l’affectionnent tout particulièrement.

En ce qui concerne sa facture instrumentale, les Sabars sont de solides tambours. Différentes essences de bois sont utilisées pour leur confection, mais tous sont creusés à même le tronc. Le fût est ensuite recouvert d’une peau de chèvre rasée.

Chaque tambour présente cependant un rôle bien précis, mais jouent souvent en compagnie d’autres instruments. Autrefois, ils servaient également à la communication à longue distance. C’est aussi le tambour qui accompagne les festivités, mariages, combats de lutte Sénégalaise ou encore 

Sanza

Sanza dans une noix de coco

Le terme de Sanza est un terme générique. Il désigne par conséquent plusieurs instruments de percussion par pincement de type piano à pouce.

Ces lamellophones se déclinent en de nombreux modèles différents selon les ethnies du vaste territoire qu’est l’Afrique de l’Ouest.

Ainsi, Kaliba, Mbira, Kembé ou encore Dézé, pour ne citer qu’eux, sont tout autant de variantes de ce type d’instrument.

Son principe de fonctionnement est simple, le joueur tient l’instrument entre ses mains. Il utilise ensuite ses pouce pour frotter les lamelles de métal et ainsi donner des notes. Ces notes seront ensuite transmise à la caisse de résonance qui les amplifiera. 

Aujourd’hui, il existe des Sanzas électro-acoustiques.

Sekere (aussi appelé Chékéré):

Différents Sekeres

Le sekere est un instrument de la famille des Percussions.

C’est p eut être un des instruments d’Afrique de l’Ouest les plus simples à réaliser.

En effet, le Sekere est constitué tout à l’aide d’une calebasse évidée qui fera office de caisse de résonance. Ensuite, un filet de perle ou de graine mobile est installé sur celle ci.

Son principe de fonctionnement est simple. Lorsque le percussionniste secoue le sekere, les graines et perles frappent la calebasse, ce qui déclenche un son.

Le sekere est un idiophone, et sert à rythmer les Musiques Africaines mais il est aussi apprécié dans la Musique Latino-Américaine.

Il occupe une place importante dans la culture musicale du peuple Yoruba au Nigéria.

Tama

3 tambours Tama

3 Tamas, des percussions Africaine de type membranophone. Ces tambours en sablier sont aussi appelé tambour parlant., Instruments d’Afrique de l’Ouest

Dans les instruments d’Afrique de l’Ouest, le Tama est important. 

C’est un tambour en sablier qui porte aussi le nom de tambour parlant. En effet, selon la technique de frappe utilisée par le percussionniste, le Tama peut imiter les rythmes de certaines langues Africaines. 

Il est largement associé aux griots, les troubadours Africains mais joue rarement seul. Il trouve également bien sa place dans les ensembles instrumentaux, et même dans certains orchestres traditionnels au Sénégal et en Gambie.

Tambin ou flûte Peul

Tambin traditionnel

Tambin ou flûte Peul , un des rares instruments aérophones d'Afrique, Instruments d’Afrique de l’Ouest

Un des rares aérophones parmi les instruments d’Afrique de l’Ouest, le Tambin porte aussi le nom de flûte Peule. Il présente également d’autres appellations telles que Fulé ou Fulani mais reste intrinsèquement lié aux sociétés pastorales Peules.

On fabrique le Tambin avec un tube en mil, une céréale locale, et plus rarement en métal. 

Elle présente 3 à 6 trous en moyenne.

Trompes

Trompes en Ivoire sculpté

Trompe en ivoire, un instrument de la famille des cuivres, bien qu'il ne soit pas en métal, Instruments d’Afrique de l’Ouest

Le terme de trompe représente divers instruments. Cependant, tous sont des aérophones, de la famille des Cuivres, mêmes s’ils ne sont pas tous en métal.

Contrairement aux trompes Européennes souvent réalisées à partir de métal, les trompes Africaines sont la plupart du temps réalisées à partir de matières vivante. Par exemple, la corne, l’ivoire ou encore le bois.

Elles servent principalement à la signalisation plutôt qu’à interpréter une oeuvre musicale.

Udu

Udu 'Vessel' Clay Drum

Udu, percussion en terre cuite idiophone d'origine Africaine., Instruments d’Afrique de l’Ouest

Assez inhabituel, le Udu est pourtant une percussion très prisée au Nigéria. Il s’agit d’un instrument simple et qui pourtant s’avère être efficace.

Contrairement à la plupart des tambours, ce dernier n’est ni en bois, ni en métal, mais en terre cuite.

Le Udu n’est ni plus ni moins qu’une poterie musicale et peut se confondre avec le Ghatam présent dans la Musique Indienne.

On pense que c’est probablement par la déformation de jarre en terre cuite pour l’eau que le Udu est né. Mais ses origines restent toutefois troubles.

Pour conclure:

Il est bien évident que cet article ne pouvait pas être une liste exhaustive de tous les instruments d’Afrique de l’Ouest. En ne tenant compte que des instruments d’origine de ce vaste territoire, la vaste panoplie des instruments d’Afrique de l’Ouest ne semble jamais se terminer. Cela s’explique par le nombre d’ethnies qui se partagent cette partie du globe. Chacune d’entre elle expose sa sensibilité musicale d’une différente manière. Ainsi, la diversité ethnique apporte une diversité musicale sans pareil.

Il faut aussi noter que les influences des mondes Européen et Arabe se font sentir sur cette région du globe. En effet, les instruments apportés avec les invasions Arabes comme la Darbouka, la Zurna ou encore le Dumbek font partie du panorama musical d’Afrique de l’Ouest même s’ils sont moins présents que ceux citer dans l’article. Il ne faut pas non plus oublier les apports Européens lors de la colonisation du contient. 

L’Afrique de l’Ouest est donc un espace géographique où les diversités musicales sont extrêmement nombreuses.

Bonus

Si tu t’intéresses à la Musique, tu apprécieras notre outil gratuit ! Imagine un moteur de recherche permettant de trouver les soirées et concerts selon tes goûts et tes besoins?

Tu n’as même pas besoin de te soucier du côté logistique.

Les événements gratuits, avec coin fumeur, vestiaire, open air, qui conviennent aux enfants.. ?

Ne perds plus de temps pour sortir.

Sources:

Commentaires

mood_bad
  • Aucun commentaire
  • chat
    Ajouter un commentaire