William Byrd

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

William Byrd est un compositeur Anglais d’une grande importance pendant la période de la Renaissance. 

Les traces historiques quant à sa jeunesse sont cependant très floues. Ainsi, sa date de naissance est assez mal connue, les traditions musicales annonces 1543, d’autres documents juridiques annoncent 1540 voire 1539. Il serait aussi probablement né à Londres.

Malgré ce flou historique, il n’en demeure pas moins considéré que le pendant Anglais de Palestrinaou de De Lassus. 

C’est aussi le dernier grand compositeur de Musique Religieuse Catholique tout en étant un des premiers compositeurs Anglais de Musique Profane et Instrumentale de l’Âge d’Or Élisabéthain.

Son premier poste connu avec certitude est celui d’organiste et compositeur aux côtés de Thomas Tallis à la cathédrale de la Vierge Marie de Lincoln (Angleterre) à partir de 1563. 

En 1570 (ou 1572 selon les sources) il se tient à Londres pour se charger, toujours avec Thomas Tallis (dont il a probablement été un de ses élèves) pour s’occuper de l’instrumentalisation de la Chapelle Royale. Il occupera ce poste pendant près de 20 ans.

Thomas Tallis [Source]

Ayant les bonnes faveurs de la Reine Elisabeth 1ère, Tallis et Byrd se voient octroyer le privilège de pouvoir obtenir le monopole de l’impression et de l’édition musicale en Angleterre ainsi que le droit d’importer du papier (ressource alors précieuse à l’époque). 

C’est surement pour cette raison que Byrd resta aux services de la Cour d’Angleterre toute sa vie.

A partir de 1593, il s’installe dans le petit village de Stondon Massey dans l’Essex, où il se consacra de plus en plus à la Musique. 

Malgré les problèmes religieux entre Protestants et Catholiques de l’époque, Byrd écrit pour les deux Eglises, en Latin et en Anglais. Cependant, après les événements anti-catholiques et attentats catholiques aux alentours de 1605, certaines de ses œuvres ont été interdites en Angleterre. Il s’éteint le 4 juillet 1623 à Stondon Massey dans des circonstances méconnues et est enterré dans une tombe anonyme toujours dans le même village.

Il est perçu comme un compositeur doué pour les œuvres mélancoliques et la tristesse. Toutefois, de part ses œuvres variées, qui son au nombre d’au moins 120, il a su montrer ses talents d’homme polyvalent en composant des messes, des consorts, des musiques pour virginal, orgue, violes, madrigaux, anthems etc. 

Il aurait aussi été le professeur des générations suivantes et forma des compositeurs tels que John Bull, Thomas Morley, Peter Philips, Thomas Tomkins ou encore Thomas Weelkes.

Voici quelques unes de ses œuvres parmi son immense répertoire:

https://www.youtube.com/watch?v=Z-6C46zi0Yg

https://www.youtube.com/watch?v=qE0ddkUbgaY

https://www.youtube.com/watch?v=-4cQzpb2EQM

https://www.youtube.com/watch?v=14E_YYKptk4

https://www.youtube.com/watch?v=PLwebTq9qcc

 

Bonus

Si tu t’intéresses à la Musique, tu apprécieras notre outil gratuit ! Imagine un moteur de recherche permettant de trouver les soirées et concerts selon tes goûts et tes besoins?

Tu n’as même pas besoin de te soucier du côté logistique.

Les événements gratuits, avec coin fumeur, vestiaire, open air, qui conviennent aux enfants.. ?

Ne perds plus de temps pour sortir.

Sources:

Commentaires

mood_bad
  • Aucun commentaire
  • chat
    Ajouter un commentaire